Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 12:16

 

Colmar : procès en appel des faucheurs de vignes OGM‏

Le procès en appel de 54 "faucheurs d'OGM" venus de toute la France,
condamnés fin 2011 à de la prison avec sursis pour avoir saccagé une
parcelle de vigne expérimentale transgénique à l'Inra de Colmar en 2010,
s'est ouvert mercredi dans cette ville.

 

 

 

appel colmar

 

 

 

 

 

 

http://alsace.france3.fr/2014/03/19/colmar-proces-en-appel-des-faucheurs-de-vignes-ogm-435929.html
 
FR3 Edition 19/20 du 19/03/14
à 13:21
http://alsace.france3.fr/emissions/jt-1920-alsace
 
EN IMAGES Ouverture du procès en appel des faucheurs anti-OGM (l'Alsace)
http://www.lalsace.fr/actualite/2014/03/19/ouverture-du-proces-en-appel-des-faucheurs-anti-ogm
 
40 faucheurs défendent « le bien commun » devant la cour
le 20/03/2014 à 05:00 Élisabeth Schulthess
http://www.lalsace.fr/actualite/2014/03/20/40-faucheurs-defendent-le-bien-commun-devant-la-cour
 

Récit d’un procès qui dure depuis presque quatre ans.

 

http://www.infogm.org/spip.php?article5634

Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans FAUCHEURS VOLONTAIRES
commenter cet article
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 23:19

 

 

appel2202.jpg

 

 

 

 

 

 

Le 22 février aura lieu un grand rassemblement à Notre-Dame-des-Landes (44) contre le projet d’aéroport.

A Lyon, le même jour, se déroulera une journée de soutien à la lutte contre cet aéroport, et contre tous les projets inutiles, tels que le TGV Lyon-Turin, autoroute A45, le stade de football "OL Land", le nucléaire, les OGM, les gaz de schiste…

- Rassemblement dès 10h30 sur la place Bellecour, avec stands, prises de parole, pique-nique partagé…
- Déambulation à 14h, à pied ou à vélo
- Soirée festive dès 18h à la ZAD de Décines (OL Land), avec soupe populaire et concert.

Comité NDDL38
NDDL opposition 42410
RhôneNDDL
Et leurs soutiens

Plus d’infos sur :

 
http://rebellyon.info/?Journee-de-soutien-a-la-lutte

 
http://rhonenddl.wordpress.com/

 


Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans Conférences-débats-manifestations
commenter cet article
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 11:40

 

 

 

Les jeûneurs ont suspendu leur mouvement.

 

occupation_GNIS21012014.jpg

 



http://www.confederationpaysanne.fr/actu.php?id=2233


L’exception agricole sera inscrite dans la Loi contrefaçon.


La mobilisation de la centaine de paysan(ne)s de la Conf’ a payé. La conf’ a pris possession de la salle de réunion du GNIS (Groupement National Interprofessionnel des Semences) pour demander une exception agricole à la loi sur les Contrefaçons afin que les paysans ne voient pas leurs récoltes saisies ou détruites à la moindre demande des multinationales.

Le gouvernement a fait une déclaration claire : « il présentera un amendement afin que les semences de ferme ne soient plus concernées par la loi contre les Contrefaçons ».

Suite à cet engagement du gouvernement, les paysans de la Conf ont quitté le GNIS et les jeûneurs ont suspendu leur mouvement. Ils restent néanmoins mobilisés.


Cette victoire est celle des paysans face à l’agro-industrie, elle est aussi celle des citoyens qui ne souhaitent pas céder leur droit à l’alimentation aux multinationales et qui nous ont soutenu. Nous resterons vigilants et continuerons à interpeller les députés afin qu’elle soit effectivement confirmée dans le texte de la loi.
Ce n’est qu’un premier pas qui permettra de revoir l’ensemble des lois françaises et européennes sur l’appropriation du vivant par la propriété industrielle. Nous continuerons maintenant à nous battre pour que les droits des paysans d’échanger, ressemer et sélectionner leurs semences soient totalement reconnus.

Quelques liens:
 
https://www.facebook.com/confederationpaysanne/photos_stream

http://www.reporterre.net/spip.php?article5300
 
 

Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans Conférences-débats-manifestations
commenter cet article
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 22:50

Des paysans et des paysannes jeûnent à partir de ce soir pour inscrire l’exception agricole dans la Loi contrefaçon‏‏

conf-paysan-jeune-copie-1.jpg

Bagnolet, le 21 janvier 2014

 

COMMUNIQUE DE PRESSE


  

Des paysans et des paysannes jeûnent 

pour inscrire l’exception agricole dans la Loi contrefaçon 

 

 

Une centaine de paysan(ne)s de la Conf’ a pris possession tout à l’heure de l’immeuble du GNIS (Groupement National Interprofessionnel des Semences), 44 rue du Louvre, à Paris. Nous demandons qu’une exception agricole soit ajoutée au texte de la loi Contrefaçon qui sera votée le 4 Février. La reproduction par des paysans de leurs semences, de leurs animaux et de leurs préparations naturelles ne doit pas être considérée comme une contrefaçon. C’est le métier de paysan que ce texte remet en cause.


Des paysans jeûnent à partir de ce soir pour obtenir une décision politique allant dans ce sens.


Avec cette loi, les paysans qui voudront produire leur propre semence seront sous la menace constante de poursuites en contrefaçon, saisie voire destruction de leurs récoltes. Pour y échapper, ils devront prouver qu'ils n'ont reproduit aucune variété protégée et que leur semence n'a été contaminée ni contient naturellement un gène breveté. Et il en sera de même pour les animaux ou encore pour les ferments, levures et autres micro-organismes porteurs de gènes brevetés.

L’objectif de ce texte est de permettre aux industriels semenciers de s’enrichir en étant les seuls à détenir le droit de vendre ce qui est indispensable aux paysans et à la nourriture des populations : les graines, les plants, les semences animales, les ferments et levures… Tous ces éléments seront donc désormais dans les seules mains des industriels. Or, échanger, ressemer, sélectionner, ou élaborer ses ferments, levures et autres préparations naturelles, c’est ce que font les paysans depuis des millénaires, c’est l’essence même de leur métier. C’est aussi la base de la biodiversité et le fondement de l’agro-écologie. Le droit des paysans sur les semences, c’est le droit à l’alimentation pour tous ! Nous ne nous laisserons pas faire !


 

 

http://confederationpaysanne.fr/actu.php?id=2231&PHPSESSID=ims69bqsn1okqke7q5s19o1kg4

 

Votre soutien est précieux,

n'hésitez pas à nous rejoindre et à diffuser le message

vous pouvez m'écrire ou appeler au numéros de contact.

On vous attend au GNIS!

Roxanne

 

 

Contacts : 

Guy Kastler, responsable de la Commission semences, jeûneur : 06 03 94 57 21 

Josian Palach, Secrétaire national en charge du pôle environnement : 06 86 16 57 26 

Laurent Pinatel, Porte-parole national : 06 80 58 97 22 

 

Confédération Paysanne

104 rue Robespierre - 93170 Bagnolet

Tél. 01 43 62 04 04 - Fax. 01 43 62 80 03

contact@confederationpaysanne.fr

www.confederationpaysanne.fr

 



   

                                                FV-GNIS.jpg 
                                                          http://www.reporterre.net/spip.php?article5300      

 

 

Une centaine de membres de la Confédération paysanne occupent le siège du Groupement national interprofessionnel des semences. Ils protestent contre la loi sur les semences, qui sera discutée à l’Assemblée nationale le 4 février.


Une centaine de paysans de la Confédération Paysanne occupent depuis la fin d’après-midi de ce mardi 21 janvier le deuxième étage du siège du GNIS (Groupement national interprofessionnel des semences et plants). Ils entendent ainsi protester contre la loi sur la "contrefaçon", votée au Sénat, et qui doit être discutée à l’Assemblée nationale à partir du 4 février.

Pour Laurent Pinatel, porte-parole du syndicat agricole, et que Reporterre a joint par téléphone, cette loi vise « à criminaliser le métier de paysan, en considérant la plupart des produits fermiers comme des contrefaçons. L’arsenal répressif de cette loi permet aux multinationales de s’approprier tout ce qui constitue le cœur de notre activité... ».

Parmi les occupants, une dizaine de paysans ont décidé d’entamer un jeûne de deux semaines pour faire connaître leur revendication. Parmi eux, l’un des secrétaires nationaux de la Confédération paysanne, Josian Palach, qui estime que ce combat rejoint « la problématique de l’industrialisation de l’agriculture contre laquelle la Confédération paysanne lutte avec insistance, notamment sur le cas de la ferme-usine des mille vaches. Nous tiendrons ici jusqu’au 4 février, date à laquelle les pouvoirs publics devront faire un choix : l’agro-industrie ou les paysans ».

Le GNIS est le syndicat interprofessionnel des activités semencières. Il représente les multinationales de l’industrie semencière et soutient le projet de loi. Les numéros de téléphone sur lesquels Reporterre a tenté de le joindre ne répondaient pas cet après-midi.



Lire aussi : Le Gnis, c’est qui, le Gnis ?.
Lire aussi : La loi veut limiter la liberté des semences


Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans Conférences-débats-manifestations
commenter cet article
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 22:30

trebes-5.jpg

trebes-4.jpg

 

 

Plusieurs dizaines de faucheurs volontaires d'OGM ont mené une opération coup de poing, ce vendredi après-midi, sur le site de l'usine d'ensemencement de Monsanto de Trèbes, près de Carcassonne.

 

"La majorité des français réclament une alimentation sans OGM", soulignent les faucheurs volontaires

Le moratoire sur la culture du maïs OGM Monsanto 810 (MON810), mis en place, le 7 février 2008, a été reconduit année après année par différents gouvernements malgré les pressions de l’Europe et le pouvoir des lobbys pro-OGM. "Ce moratoire était un des résultats majeurs de plusieurs années de lutte de notre mouvement mais aussi de nombreux autres acteurs citoyens, associatifs, professionnels, etc. Depuis cette prise de conscience, la majorité des français réclament une alimentation sans OGM", soulignent les faucheurs volontaires, regrettant encore que : "Pour 2014, nos informations sur la reconduite du moratoire sur le MON810 ne sont pas bonnes et notre confiance dans le gouvernement actuel bien faible. En effet, dans les couloirs du ministère de l’Agriculture, on parle à nouveau de décrets de coexistence à la place du moratoire".

 

http://www.midilibre.fr/2014/01/17/trebes-operation-coup-de-poing-des-faucheurs-volontaires,809543.ph

 

http://www.lindependant.fr/2014/01/17/aude-nouvelle-action-des-anti-ogm-sur-le-site-monsanto-de-trebes,1836415.php

 

 

 

 

Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans FAUCHEURS VOLONTAIRES
commenter cet article
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 13:12

img023.jpg

 

Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans Conférences-débats-manifestations
commenter cet article
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 12:43

Histoire paysanne,contrôlée qui nous met en colère                                     

                                                                                                                                                                                  boite-oeufs.jpg
Hier, jeudi 24 septembre, contrôle DDPP (Direction Départementale de la                                                                       

Défense des Populations
http://www.gironde.gouv.fr/Services-de-l-Etat/Prefecture-sous-prefectures-et-DDI/Direction-Departementale-de-la-Protection-des-Populations)
un nouveau technicien est venu visiter notre exploitation pour "Remettre
ses chiffres à jour et faire connaissance", visite annoncée la veille.
*Résultat de la visite nous avons été dénoncé... et nous n'avons plus le
droit de vendre nos oeufs aux revendeurs (selon leurs dires ils étaient
très satisfaits du produit mais surtout des rapports humains entretenus.*
 
Nous sommes installés depuis 2011 en tant qu' aviculteur (poules pondeuses)
en agriculture biologique certifiés Agrocert, nos oeufs sont fermiers et
livrés sous maximum 2 jours donc extra-frais.
Notre ferme : 900 poules qui vivent au coeur de la forêt landaise, dans des
poulaillers en bois locaux, nos poulettes sont nourries aux céréales Bio
(720€/tonne, en conventionnel environ 500€/tonne) et uniquement soignées
par phytothérapie.
50% de notre CA en vente directe et 50% aux revendeurs.
 
*Hier il nous explique que nous sommes dans l'illégalité totale depuis que
son collègue, qu'il remplace, nous a donné notre agrément (en 2011) et que
ce dernier "a fait n'importe quoi" ce sont ces paroles.*
*Et il entend remettre tout le monde aux normes.*
 
*Il nous a dit qu'il ne ferait pas de rapport car sinon c'était la
répression des fraudes qui viendrait et qui nous ferait
fermer immédiatement notre activité.*
*Voici quelques exemples de ce qu'il n'est pas conforme, mais en faite rien
n'allait...Cette visite nous a laissé en état de choc et sa l'humain...ce
n'est pas dans les textes de loi.*
 
- il faut une *salle de conditionnement pour vendre aux revendeurs*. Coût
estimé 15 000€ avec carrelage, balance tarée, mire-oeufs certifié, plateaux
et boites à oeufs NEUFS pour chaque livraison recyclage interdit, les
plateaux d'oeufs doivent être emballés dans du plastique.
*Son ancien collègue nous avez demandé de construire un local de trie des
oeufs aux normes avec le matériel nécessaire, ce que nous avons fait en
2011 et ainsi reçu notre n° d'élevage.*
 
- les oeufs doivent tomber dans des "rigoles", les poules ne doivent en
aucun cas toucher les oeufs, les oeufs doivent être limpides, sans
poussière...nous n'avons selon les textes de loi même pas le droit des les
essuyer avec un torchon sec.
*Nos poules sont sur du foin dans des pondoirs en bois bien entretenus avec
du savon noir et des huiles essentielles*. Et cet hiver nous avons pu
livrer nos oeufs car en effet ils étaient au chaud sous nos poules certains *de
nos collègues ont vu les oeufs gelés dans ces fameuses rigoles. Les poules
sèchent leurs oeufs directement après la ponte, ce qui les imperméabilises
naturellement.*
*Depuis des millénaires nous mangeons des oeufs sortis du cul des poules
mais c'est pas hygéniques !*


*Bilan morale et financier :*
*A ce jour, nos poulettes ne vont pas s'arrêter de pondre nous avons 40
plateaux d'oeufs par semaine à commercialiser.*
*Ceci s'ajoute aux derniers évènements :*
*L'AMAP d'Artigues ferme ses portes car pas assez de forces vives.*
*Le CA de l'AMAP du Sud Bassin a décidé d'aller voir si l'herbe était plus
verte ailleurs sans aucune discussions préalables. C'est une amie via une
annonce diffusée par l'AGAP, qui nous a averti qu'il cherchait un nouveau
producteur si cela nous intéressé...*
*Après sondage, nos clients étaient très satisfaits heureusement qu'ils
nous ont témoigné leur satisfaction et leur soutien.*
 
*Par ailleurs nous étions déjà entrain d'éponger le trou laisser par le
renard...*
*En novembre 2012, la personne qui devait fermer nos poulaillers un soir ne
l'a pas fait.*
*Résultat c'est 8 000 euros de pertes financières en 1 an.*
 
*Nous sommes paysans, agriculteurs, nous soignons nos animaux avec autant
de respect que nos 3 enfants et les personnes qui nous sont chers.*
*Nous vendons nos oeufs à un prix raisonnables 2,20€/boîte de 6 oeufs, d'un
point de vue alimentaire 2 oeufs=1 steack ça pas cher le steack bio extra
frais !!*
 
*Deux collègues ont mis la clés sous la porte récemment, on s'accroche
grâce au soutien financier de notre fournisseur de grains, d'Alain, et au
soutien morale qui est vital pour trouver l'énergie de rebondir malgré tout
(notamment un grand merci au AMAP à Bègles qui a vécu les faits en direct).*
 
Merci d'avoir pris le temps de lire ce mot,
Merci de relayer l'information au plus grand nombre pour le bien de tous.
 
Dimanche matin nous sommes au marché de Mérignac (limite Bordeaux sur le
parking du simply) et le vendredi matin à La Teste.
Merci à l'AMAP de Léognan et au AMAP de Bègles pour leur grand soutien.
 
*Gaëlle & Romuald Bertonèche*
*Poulettes et Companie*
*poulettesetco@free.fr
Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans divers
commenter cet article
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 12:56

 "Non à l'expropriation des terres de Philippe Layat, et pour le maintien des zones agricoles en périphérie urbaine"

 Cliquez sur le lien ci-après pour signer la pétition et la diffuser à votre tour !

 

http://peti­tion­de­sou­tie­na­phi­lip­pe­layat.wesign.it/fr


 

EURO DEUX MILLE SEIZE LYON
 
Depuis trois ans, Philippe Layat, agri­culteur de Décines, se bat face à la machine infer­nale du Grand Lyon, et de l'OL-Groupe.
Sa pro­priété va être coupée en deux. Sa seule source de revenu, c'est à dire ses terres, vont lais­ser place à une route qui mènera jusqu'au futur Grand Stade de l'OL. C'est 9 hec­ta­res qu'on lui volé/expro­prié.

 

 

http://www.editions-rjtp.com/corrompu/


Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans PETITIONS
commenter cet article
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 12:47

APPEL A MOBILISATION A LYON JEUDI 24 OCTOBRE 2013

transhumance_T1-copie-3.jpg

 

Contre l'obligation du puçage électronique et la certification des semences animales


La CONFEDERATION PAYSANNE organise une TRANSHUMANCE URBAINE


La "police totale" est rendue possible par l'utilisation généralisée par les populations de l'électronique, de l'informatique et de l'Internet, et plus généralement des nouvelles technologies "de l'information".

Elle peut encore s'approfondir, devenir plus totalitaire encore. Le puçage généralisé des marchandises (et de ceux qui les achètent), alors interrogeables à distance, est déjà planifié ; le même puçage des troupeaux, désormais obligatoire, vise non seulement à procurer à cette industrie débutante des marchés juteux, mais aussi à accoutumer les populations à leur usage banalisé.

 

D'où l'intérêt de cette manifestation de la Confédération paysanne ; indirectement, par sa contestation globale du nouvel ordre de contrôle qui lui est sous-jacente, elle nous concerne tous  !


 


10h00 : RDV à l'ASP
pour rappeler notre demande d'un moratoire sur la conditionnalité des aides PAC. Départ du troupeau à 10h30 Pourvenir :45 quai Charles de Gaulle – 69006 Lyon
Bus C5 «Interpol»-
en voiture suivre «cité internationale»


13h00 :Préfecture
Pique-nique, prises de paroles, remise des pétitions et entretien avec l'administration
Pour venir :106 rue Pierre Corneille Lyon 03 -
Tram T1 « Saxe-Préfecture »-
en voiture suivre Lyon centre, Préfecture


16h00 : Arrivée des moutons place Bellecour
Action pour interpeller le grand public


http://rhone.confederationpaysanne.fr/tous-transhuma-urbaine-lyon-jeudi-24-octobre_671-actu_2887.php


 

voir aussi  :
 

http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=447

 



 

Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans Conférences-débats-manifestations
commenter cet article
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 22:37

Le 12 octobre 2013, pour la seconde fois de l’année, des citoyens du monde entier

marcheront contre Monsanto (&co) - la multinationale de l'agrobusiness, des organismes

génétiquement modifiés et de leurs pesticides associés.

Déjà le 25 mai dernier dans 52 pays, plus de 2 millions de personnes manifestaient leur volonté

d’une agriculture plus saine, respectueuse des paysans, garantissant notre santé et celle de nos enfants.
   
 marche-contre-monsanto.jpg


Alors que partout dans le monde l’indignation fait trembler les gouvernements,

mobilisons-nous !

pour montrer que les peuples refusent le diktat de quelques multinationales qui marchandisent nos vies et la nature.

 

 

Nous, citoyens, réclamons la fin des monopoles sur nos aliments,
refusons les OGM, et plus encore désirons apporter notre soutien aux
porteurs d'alternatives, à la fois solidaires, responsables et écologiques.


L'événement débutera par un grand pique-nique bio, alternatif et festif à
partir de 12h au parc de Parilly à Bron. Nous serons sur la pelouse entre
la piste de 400m et le bd de la Jeunesse. A 14h nous nous dirigerons vers
le siège de Monsanto pour s'y rassembler et exprimer notre indignation !
 
  http://www.combat-monsanto.org/

Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans Conférences-débats-manifestations
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Collectif Vigilance OGM 69
  • Le blog de Collectif Vigilance OGM 69
  • : AGIR POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT, POUR LA PRESERVATION DE LA BIODIVERSITE, POUR LA SECURITE ALIMENTAIRE.....
  • Contact

Recherche