Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 14:36

 

 

 logo_faucheurs_miniature.png

        APPEL A RASSEMBLEMENT

 

 

     PAS DE TOURNESOL OGM

  DANS NOS CHAMPS ET DANS NOS ASSIETTES

 

 

Grâce à la mobilisation citoyenne en France, il n’y a pas aujourd’hui de culture de maïs OGM Mon 810 dans nos champs. Mais de nouvelles cultures OGM sont apparues et prennent de plus en plus de place, notamment en région Rhône-Alpes, où le tournesol muté résistant aux herbicides occupe près de la moitié des surfaces de cette culture.

Il s’agit de plantes pesticides, manipulées et brevetées, donc de vrais OGM, sauf qu’ils sont légaux car la directive européenne les exclut de son champ d’application

Les producteurs se retrouvent victimes de la propagande des firmes semencières, et les consommateurs abusés, car il n’y a pas de traçabilité et d’étiquetage sur l’huile de tournesol.

 

 

Nous devons lever le voile sur ce nouveau passage en force et informer paysans et consommateurs de la vraie nature de ce tournesol

 

 

Les Faucheurs Volontaires vous invitent à se joindre à eux :

 

le dimanche 2 septembre à 10 heures,

 à Marcy l'Etoile (Ouest lyonnais),

 aux Rendez-Vous de l'agriculture du Rhône (programme en PJ)

 parking Varennes du Parc de la Croix-Laval

 

Cultiver les couleurs, c'est aussi cultiver la biodiversité.

Cultiver des OGM, c'est porter atteinte à la biodiversité

 

Cultiver les couleurs, c'est rester libre de ses choix dans la diversité des systèmes

Cultiver des OGM, c'est l'asservissement aux firmes semencières et à leurs brevets

 

 

Soyons nombreux, paysans et consommateurs,

 pour refuser ces technologies.

Les OGM, on n’en veut pas,

 ni dans les champs,  ni dans les assiettes,

 

 qu’ils soient issus de transgénèse, de mutagénèse, ou de toute autre technologie de manipulation brevetée et de privatisation du vivant

 

 

 

Contact : faucheurs69.42@no-log.org

  06 30 14 67 24 ou  06 38 85 43 38

 

 

 

Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans Conférences-débats-manifestations
commenter cet article
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 22:52

APPEL A MOBILISATION CITOYENNE LA ROUTE DU TOURNESOL OGM               tournesolmonsanto
Samedi 14 Juillet 2012 - 10:00 - à Auberives (RN7 au sud de Vienne)

parking de la salle des fêtes

 

 

 

Grâce à la mobilisation citoyenne en France, il n’y a pas aujourd’hui de culture de maïs OGM Mon 810 dans nos champs. Mais de nouvelles cultures OGM sont apparues et prennent de plus en plus de place, notamment en région Rhône-Alpes, où le tournesol muté résistant aux herbicides occupe près de la moitié des surfaces de cette culture.
Il s’agit de plantes pesticides, manipulées et brevetées, donc de vrais OGM, sauf qu’ils sont légaux car la directive européenne les exclut de son champ d’application
Les producteurs se retrouvent victimes de la propagande des firmes semencières, et les consommateurs abusés, car il n’y a pas de traçabilité et d’étiquetage sur l’huile de tournesol.
Nous devons lever le voile sur ce nouveau passage en force et informer paysans et consommateurs de la vraie nature de ce tournesol

RASSEMBLEMENT OUVERT A TOUS
Samedi 14 juillet à 10 heures à Auberives
(RN7 au sud de Vienne)
parking de la salle des fêtes

Au programme :
- inspection citoyenne de parcelles de tournesol et information
- fauchage symbolique de tournesol muté

CHACUN CHOISIRA SON NIVEAU D'ENGAGEMENT, soit par l’arrachage d’un plant, soit en offrant son soutien par sa simple présence. (A noter que l’arrachage ne sera réalisé que par les personnes en accord avec la démarche des Faucheurs Volontaires : charte, visage découvert et risques assumés***, action non-violente)
Prévoir son panier pique-nique

SOYONS NOMBREUX POUR REFUSER CES TECHNOLOGIES.
Les OGM, on n’en veut pas,
ni dans les champs, ni dans les verres, ni dans les assiettes,
ni dans les auges de nos animaux,
ni dans les réservoirs de nos bagnoles,
qu’ils soient issus de transgénèse ou de mutagénèse

(*** Une liste des participants au fauchage symbolique sera établie et remise à la gendarmerie. Ne pas oublier sa carte d’identité )

 

http://www.forumsocialvillages.org/index.php?p=agenda&afficherDateAgenda=635

 

Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans Conférences-débats-manifestations
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 01:23

 

 

 

Samedi 7 Juillet 2012  

à 11heures

Dans la continuité des actions des Faucheurs Volontaires des
samedi 30 juillet : arrachage de tournesols OGM ExpressSun de Pioneer à Feyzin
et dimanche 28 août 2011 dans la Drôme : fauchage d'une parcelle de 5000m2 de tournesol muté,
.........
continuons le combat !

Samedi 7 juillet, dénonçons publiquement :

- le manque de transparence et de traçabilité qui règne dans la chaîne alimentaire !

- le non-étiquetage des produits animaux contenant des OGM PESTICIDES

- la présence actuellement dans nos champs et dans nos assiettes d'OGM pesticides cachés par la loi !

Nous vous donnons rendez-vous à 11 heures sur le parking du supermaché Casino, cours Emile Zola 69100 VILLEURBANNE

pour distribution de tracts ( en PJ) et étiquetage de produits

Venez nombreux !

 

img006-copie-2

 

 

 

img007-copie-1.jpg

Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans alertes consommateurs
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 01:18


Le procès en appel de Colmar aura lieu les 20 et 21 juin                                                          logo_faucheurs_miniature.png

 

 

55 personnes seront jugées dont 16 de la région (5 de la Loire, 3 du
Rhône, 1 de Hte Savoie, 2 de Savoie, 5 de l'Isère)

Le 15 Août 2010, 60 faucheuses et faucheurs volontaires, venus de toute la
France, ont procédé à l'arrachage de 70 pieds de vigne OGM à l'INRA de
Colmar. Cet essai de vigne OGM en plein air avait pour but de tester une
variété prétendument résistante au court-noué.

" Nous avons posé et revendiqué cet acte en conscience. Il s'inscrit dans la continuité de
notre lutte contre les OGM dans l'environnement, les champs et les
assiettes.

Après avoir été condamnés en septembre 2011, nous sommes convoqués au
tribunal de Colmar les 20 et 21 juin 2012 pour notre procès en appel.
Pour nous, ce sera le procès des dérives de la direction de l'INRA aux
ordres de tutelles (ministères,...) sous la constante pression de firmes
dont l'unique objectif est le profit. "
Les F.V.

Venez nombreux rejoindre et soutenir les 60 faucheurs volontaires au
procès de Colmar : projection du film « small is beautiful » le 19 et
procès les 20 et 21 juin 2012 à la Cour d'Appel de Colmar.

Le programme sur :

http://www.monde-solidaire.org/spip/spip.php?article5877

 


http://www.monde-solidaire.org/docs/programme_proces_faucheurs_de_colmar_juin_2012_PDF.pdf


- pdf, 865 ko) et le site internet du comité de soutien :
http://www.soutiencolmar.onlc.fr/

 

 

Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans FAUCHEURS VOLONTAIRES
commenter cet article
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 12:51

carton rouge Decines. Pour que la terre reste agricole.

Occupation des terres de l'O.L. Land.

 

Besoin de monde !!!!!!!!!!!!

 

Décines ta résistance. Appel au montage d'un camp !!!

 

 

Une yourte, un tipi, un barnum... l’occupation des terres de OL LAND s’organise !!!

http://rebellyon.info/Une-yourte-un-tipi-un-barnum-l.html


Un paysan résiste à l’OL Land

http://rebellyon.info/Un-paysan-resiste-au-Grand-Stade.html

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans Environnement
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 22:52

Dans Bastamag, un article de Sophie Chapelle :


Monsanto sèmera-t-il son maïs OGM au printemps ?

 

 

 


Le sujet revient sur la table et risque d’animer le Salon de l’agriculture qui s’ouvre ce 25 février. Si l’ex ministre de l’Écologie Nathalie Kosciusko-Morizet a notifié à Bruxelles une demande d’interdiction du maïs Mon 810 de Monsanto, les agriculteurs français demeurent pour le moment libres de le semer. Des stocks d’OGM seraient même constitués, alors que la réponse de la Commission européenne se fait attendre. La Confédération paysanne demande au gouvernement une interdiction temporaire...
<http://www.bastamag.net/article2154.html>                                                         bastamag mon810

 

 

 

 

 

C’est d’abord par le compte twitter de Nathalie Kosciusko-Morizet que la nouvelle est tombée. « Notification à Bruxelles de notre demande d’interdiction du maïs OGM Monsanto 810 aujourd’hui même (le 20 février, ndlr). Je tenais beaucoup à le faire avant de présenter ma démission. » Dès le lendemain, NKM a laissé son poste de ministre de l’Écologie vacant pour devenir la porte-parole de Nicolas Sarkozy. La demande d’interdiction, elle, suit son cours. C’est la deuxième fois que les autorités françaises s’attaquent à ce maïs génétiquement modifié. La France avait adopté une clause de sauvegarde pour interdire la culture de ce maïs sur son territoire en février 2008. Mais cette mesure avait été invalidée à l’automne 2011 par la Cour européenne de justice de Luxembourg, puis par le Conseil d’État.

 

 

Le même sort est-il réservé à cette nouvelle demande d’interdiction ? Selon les deux juridictions, le gouvernement n’avait pas, à l’époque, apporté la preuve que la culture du Mon 810 présentait « un risque important mettant en péril de façon manifeste la santé humaine, la santé animale ou l’environnement », ni établi « l’urgence » d’une mesure d’interdiction, comme le prévoit la réglementation européenne. Cette fois ci, la demande [1] se nourrit d’un avis de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) de décembre 2011 qui porte sur le maïs génétiquement modifié Bt 11 conçu par Syngenta. Selon le ministère de l’Écologie, nombre de problèmes soulevés par le Bt 11 seraient transposables au Mon 810. Ce type de maïs ferait porter des risques à l’environnement, et notamment à la faune « avec l’apparition de résistances à la toxine » [2]. En outre, l’Efsa recommande la mise en place de zones refuges pour les insectes, des mesures qui n’existent pas pour le Mon 810. Autant d’éléments qui conduisent le gouvernement à demander une « réévaluation complète et distincte du maïs Mon 810 ».

 

 

Du maïs OGM stocké pour être semé en France

 

Ces dernières semaines, les faucheurs volontaires, des apiculteurs membres de l’UNAF ainsi que la Confédération paysanne ont multiplié les actions pour obtenir cette demande d’interdiction. Après avoir occupé le 6 janvier dernier un centre de recherche de la firme Monsanto à Monbéqui (Tarn-et-Garonne) et fini par obtenir un rendez-vous avec le ministère de l’Écologie (lire ici), ces militants se rendent les 20 et 21 février dans les antennes régionales du ministère de l’Agriculture (Draaf) à Lyon puis à Toulouse. Entre-temps, le 23 janvier, ils sont une centaine de militants anti-OGM à effectuer une « inspection citoyenne » sur le site Monsanto de Trèbes (Aude). Ils révèlent que la firme stocke des sacs d’échantillons de semences de Mon 810 traitées au Poncho, un insecticide interdit en France. Le groupe Monsanto se fend immédiatement d’un communiqué, réaffirmant qu’il n’a pas l’intention de vendre de maïs transgénique « à court terme » en France. La firme considère que « les conditions favorables à la commercialisation de Mon 810 ne sont pas réunies ».

 

 

Pas question pour les militants anti-OGM de se contenter de cette déclaration de Monsanto. Car, dans l’attente de la réponse de la Commission européenne, un agriculteur français souhaitant semer du maïs transgénique est absolument libre de le faire. Une quarantaine d’associations, signataires d’une lettre ouverte [3] aux entreprises faisant du négoce de maïs Mon 810, annoncent avoir « connaissance qu’un certain nombre d’exploitants agricoles du Sud-Ouest ont [déjà] commandé, et peut-être reçu, des sacs de ces semences ». Ce que confirme Claude Ménara, de l’Association générale des producteurs de maïs (AGPM), dans le journal Sud-Ouest le 25 janvier : « Des semences, bien sûr qu’il y en a ! En France, en Espagne ! Si j’en veux une remorque, je peux l’avoir dans les trois ou quatre jours, ce n’est pas un problème. »

 

 

Fortes tensions dans les campagnes

 

« Distribuer des semences de maïs Mon 810, c’est aujourd’hui volontairement, et en toute connaissance de cause, participer à la renaissance de fortes tensions dans les campagnes dès le printemps, et conduire de nombreux apiculteurs à la faillite »

, souligne la Confédération paysanne. Le 6 septembre dernier, la Cour de justice de l’Union européenne a estimé que le miel contenant du pollen de maïs Mon 810 ne pouvait être commercialisé, faute d’autorisation de ce pollen comme aliment (lire notre article). « L’inéluctable contamination condamne à terme non seulement la filière apicole, mais aussi les autres filières agricoles non OGM, conventionnelles et de qualité », relève la fédération France nature environnement (FNE).

L’AGPM, adhérente de la FNSEA, ne l’entend pas de cette façon. Son directeur, Luc Esprit, souhaite contester la demande de suspension du ministère de l’Écologie. « À 99 %, je peux vous dire que nous l’attaquerons aussitôt en référé suspension », a-t-il déclaré au Figaro. Tout en se défendant d’inciter ses adhérents à se mettre dans l’illégalité, l’AGPM se dit prête « à les accompagner pour leur rappeler les règles de coexistence et de bonnes pratiques » avec les cultures non-transgéniques.

 

 

Le gouvernement peut encore suspendre le Mon 810

 

Alors que la période de semis pourrait débuter mi-mars, la réponse de la Commission européenne risque de prendre plusieurs semaines. Pour combler le vide juridique, la Confédération paysanne appelle le gouvernement à « prendre immédiatement une mesure conservatoire nationale d’interdiction de culture du Mon 810 ». Maintenant que la demande de la France a été transmise à la Commission européenne, cette « mesure conservatoire » viserait à interdire temporairement la culture du maïs Mon 810 sur le territoire national.

Afin d’appuyer sa demande à la Commission européenne, le gouvernement a, en parallèle, mis en place une consultation publique. Comme l’indique le communiqué du ministère de l’Agriculture, « les observations sur ce projet peuvent être adressées avant le 6 mars 2012 au soir, date de fin de consultation, à l’adresse électronique suivante : consultation.ogm.dgal@agriculture.gouv.fr » [4]. Selon un sondage de février 2012, commandé par la FNE à l’institut CSA, 91 % des interviewés soutiennent la mise en place d’une appellation « sans OGM ». Alors que s’ouvre le Salon de l’agriculture le 25 février, un rassemblement anti-OGM est d’ores et déjà prévu.

 

Sophie Chapelle

Notes

[1] Consulter la note du 20 février 2012 adressée par les autorités françaises à la Commission européenne

[2] Voir la fiche d’Inf’OGM sur le sujet.

[3] Cette lettre ouverte, téléchargeable en cliquant ici, est adressée à Euralis semences, Caussade Semences, Maïsadour semences, RAGT, Limagrain, Pioneer semences SAS, KWS maïs France, Syngenta, Terrena, Triskalia, Arterris, Terre du Sud, Lur Berri, et toute société faisant négoce de maïs génétiquement modifié Mon 810.

[4] Pour participer à la consultation, plus d’informations ici.

 

Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans OGM
commenter cet article
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 13:02

Intervention des FaucheursVolontaires hier  matin à la DRAAF Rhône-Alpes à Lyon    

résumé de l'action :


Une quarantaine de FV s'introduisent dans les locaux et interpellent le directeur pour demander au gouvernement  :

  

- l'interdiction de circulation et de commercialisation des semences de Mon 810
- l'interdiction des semis par un arrêté d'interdiction
- l'abrogation du décret de la coexistence
 
Ils ont remis au Directeur de la DRAAF  un sac de semences mon810 (sacs que Monsanto distribue gratuitement ! )
ainsi qu'un lot d'abeilles mortes
 

Une centaine de personnes les ont rejoints ensuite en soutien.   MERCI à TOUTES ET TOUS !

 

Affaire à suivre dans les jours prochains concernant  notamment l'arrêté d'interdiction

 

  


en son et en images par Eric Boutarin     http://www.latelevisionpaysanne.fr/

 

http://dl.free.fr/vzzNhzg94


http://www.dailymotion.com/video/xow6ly_les-faucheurs-a-la-draaf_news
 


Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans Conférences-débats-manifestations
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 11:49

img034

Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans Conférences-débats-manifestations
commenter cet article
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 23:32

Des militants anti-OGM investissent un site de Monsanto dans l'Aude
LEMONDE.FR avec AFP | 23.01.12 | 08h50

"Zone OGM." C'est ce qui était inscrit sur la banderole déployée par une
centaine de militants anti-OGM qui ont pénétré, lundi 23 janvier à l'aube,
sur un site du géant américain à Trèbes, dans l'Aude, et ont vidé des sacs
de maïs OGM Monsanto 810, dont ils réclament l'interdiction, a constaté un
photographe de l'AFP.suite…
http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/01/23/des-militants-anti-ogm-investissent-un-site-de-monsanto-dans-l-aube_1633064_3224.html#xtor=RSS-3208

 

  trebes.jpg

Le militants anti-OGM ont vidé des sacs de maïs Monsanto 810, dont ils réclament l'interdiction. © AFP / ERIC CABANIS

 


Des militants anti-OGM investissent un site de Monsanto à Trèbes
Le 23/01/2012 à 08h59 par lindependant.fr avec AFP

Une centaine de militants anti-OGM ont pénétré ce lundi à l'aube sur un
site du géant américain Monsanto à Trèbes, dans l'Aude, et ont vidé des
sacs de maïs OGM Monsanto 810, dont ils réclament l'interdiction suite…


http://www.lindependant.fr/2012/01/23/des-militants-anti-ogm-investissent-un-site-de-monsanto-a-trebes,109840.php

 


Trèbes : deux représentants du préfet à la rencontre des faucheurs
Le 23/01/2012 à 09h54


Le directeur départemental des territoires et de la mer (DDTM) de l'Aude,
Jean-Luc Dairien, et le directeur de cabinet du préfet de l'Aude, Frédéric
Bovet, rencontrent en ce moment les militants anti-OGM qui ont investi ce
lundi matin le site de Monsanto à Trèbes.
Suite
http://www.lindependant.fr/2012/01/23/trebes-deux-representants-du-prefet-a-la-rencontre-des-faucheurs,109841.php


trebes-2.jpg

Les militants on quitté les lieux pacifiquement. © CLAUDE BOYER



Les militants anti-OGM, qui avaient investi tôt ce matin l'usine Monsanto
de Trèbes, ont finalement quitté les lieux sans violence en début
d'après-midi. Peu de temps auparavant, une vingtaine de voitures de
gendarmerie avaient pénétré dans l'enceinte, ce qui pouvait laisser
présager une expulsion par la force. Il n'en a donc finalement rien été.
Selon nos informations, les anti-OGM auraient reçu l'assurance du
Ministère de l'Agriculture que l'arrêté d'interdiction de la mise en
culture du maïs transgénique MON 810 serait pris avant la fin février.

 
http://www.lindependant.fr/2012/01/23/les-militants-anti-ogm-ont-evacue-sans-violence-l-usine-monsanto-de-trebes,109848.php

 

 



La mise en culture du maïs OGM Mon 810 interdite avant les semailles
LEMONDE.FR avec AFP | 23.01.12 | 14h11

La mise en culture du maïs génétiquement modifié Mon 810 du géant
américain Monsanto sera interdite par une nouvelle clause de sauvegarde
que le gouvernement prendra "avant la fin février", juste avant les
semailles, a affirmé lundi 23 janvier la ministre de l'écologie.

Le gouvernement prendra une "clause de sauvegarde [pour interdire la mise
en culture du Mon 810] avant la période des semailles, mais pas trop tôt
avant pour que la Commission européenne n'ait pas le temps de la remettre
en cause" comme cela avait eu lieu pour la précédente clause, a déclaré
Nathalie Kosciusko-Morizet. Selon elle, la période des semailles va
commencer début mars "donc la clause de sauvegarde sera prise avant la fin
février mais cela ne sert à rien de la prendre trop tôt avant".

Le moratoire sur les cultures OGM, lancé par la France en février 2008, a
été invalidé l'an dernier par la Cour européenne de justice de Luxembourg
et le Conseil d'Etat. Lundi matin une centaine de militants anti-OGM ont
investi un site du géant américain Monsanto, à Trèbes, dans l'Aude, et ont
menacé de rester sur place jusqu'à l'annonce d'une date d'un nouvel
"arrêté d'interdiction de cession, de circulation, et de mise en culture"
du maïs OGM.
http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/01/23/la-mise-en-culture-du-mais-ogm-mon-810-interdite-avant-les-semailles_1633372_3244.html#xtor=RSS-3208

 

 
trebes-3.jpg

 

La mise en culture du maïs génétiquement modifié MON 810 du géant américain Monsanto

sera interdite par une nouvelle clause de sauvegarde que le gouvernement prendra

"avant la fin février " juste avant les semailles, a affirmé lundi 23 janvier la ministre de l'écologie.

 

 

Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans OGM
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 00:58

img025

Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans Conférences-débats-manifestations
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Collectif Vigilance OGM 69
  • Le blog de Collectif Vigilance OGM 69
  • : AGIR POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT, POUR LA PRESERVATION DE LA BIODIVERSITE, POUR LA SECURITE ALIMENTAIRE.....
  • Contact

Recherche