Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 00:56

(AFP) – mercredi 28 juillet 2010

> > PARIS — La culture de la pomme de terre Amflora, premier OGM autorisé par la Commission européenne, ne présente pas de risque notable, selon les scientifiques du Haut conseil des biotechnologies (HCB), mais n'a qu'une utilité économique "limitée", selon un avis publié mercredi.

> > La France avait indiqué en mars qu'elle attendait l'avis du HCB pour "arrêter sa position" sur la culture de cette pomme de terre, développée par une filiale du groupe allemand BASF et destinée, non à l'alimentation humaine, mais à la production d'amidon pour l'industrie du papier.

> > Le comité scientifique du HCB indique que "les études de toxicologie entreprises n'ont pas identifié de risque majeur lié à la consommation du végétal".

> > L'évaluation de l'impact sur la santé a été réalisée "en raison de l'utilisation possible de sous-produits dans l'alimentation animale, et fortuitement, dans l'alimentation humaine", précise-t-il.

> > Le CS estime également que la présence d'un "gène de résistance à des antibiotiques" dans la pomme de terre "ne constitue pas un risque singulier pour l'environnement et la santé".

> > Enfin, il souligne que les risques de dissémination de l'Amflora sont "limités" et donc, que sa culture "ne constituerait pas de risque particulier pour l'environnement".

> > En revanche, le Comité économique, éthique et social, l'autre composante du HCB, "diverge sur le sort à réserver, dans la décision politique, au gène marqueur de résistance aux antibiotiques".

> > "Certains" préconisent "une précaution maximale" et donc l'interdiction d'Amflora, estimant que l'autorisation de cette pomme de terre "véhiculerait un message négatif au regard des efforts de prévention des résistances aux antibiotiques". Mais "d'autres invitent à prendre acte de l'absence de risque à laquelle concluent les scientifiques", indique le texte.

> > En revanche, sur l'interêt économique de la culture d'Amflora, le CESS est d'accord pour établir que la pomme de terre "ne présente qu'une utilité limitée pour les acteurs des filières féculière et papetière française".

> > "Le CESS note certes que cette pomme de terre constitue une avancée technique pour la production industrielle de fécule (...), mais qu'à ce jour, ni la filière féculière ni l'industrie papetière, qui paraissent se satisfaire des amidons actuellement disponibles, n'envisagent d'utiliser Amflora", écrit-il.

> > Le HCB avait été saisi le 11 mars par le ministère de l'Agriculture sur l'Amflora.

Copyright © 2010 AFP. Tous droits réservés


COMMENTAIRE DU COLLECTIF VIGILANCE :


Il serait bien de savoir comment le protocole des tests a été réalisé par HCB pour que le gène de résistance à DES ANTIBIOTIQUES dans la pomme de terre " ne constitue pas un risque singulier pour la santé et l'environnement. " ?????

Les risques limités de dissémination n'ont aucune importances pour le HCB ! Même si des agriculteurs bio ou conventionnels ont leurs cultures de pommes de terre contaminées par le "poison d'Amflora" ce n'est pas important !?

 

.

De même : comment le protocole des tests de dissémination a-t-il été réalisé??

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans OGM
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Collectif Vigilance OGM 69
  • Le blog de Collectif Vigilance OGM 69
  • : AGIR POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT, POUR LA PRESERVATION DE LA BIODIVERSITE, POUR LA SECURITE ALIMENTAIRE.....
  • Contact

Recherche