Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 10:42

VIGNE-OGM.jpgTous bien rentrés de cette action de neutralisation.

 


C'est fait :  il n'y a plus de vigne OGM.

 

Cet essai qui n'avait pas d'autre sens que de justifier des financements à l'INRA et de faire accepter l'idée d'OGM en plein champ a été neutralisé par 60 citoyens
qui ont agi à visage découvert et en assumant pleinement leur acte.

 


Nous avons dénoncé aussi l'absence de recherche au niveau des
alternatives aux pesticides et au système productiviste dépendant des firmes.

 


Contrairement à certains messages qui ont circulé, il n'y a pas eu de
garde à vue. L'ensemble des faucheurs a été interpellé et entendu au
commissariat de Colmar et nous en sommes ressortis au bout de quelques
heures, accueillis derrière les grilles par les militants de la Conf
Alsace qui nous ont ravitaillés avec leurs produits.

 
Tous les participants sont rentrés à la maison
A suivre maintenant le déroulement judiciaire. Il y aura sans doute
d'autres rendez-vous

Les 14 participants de notre collectif

Le Collectif des Faucheurs Volontaires Rhône-Loire

 

  - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

                                        

 

Bagnolet, le 15 août 2010

 

 

 

Communiqué de Presse de la CONFEDERATION PAYSANNE

 

   

 

Arrachage d'un essai de vignes OGM : la fin d'une mise en scène publicitaire ?

 

  

 

La Confédération Paysanne rappelle son opposition aux essais OGM en plein champ et demande l'arrêt de toute poursuite contre les faucheurs volontaires qui ont neutralisé ce matin des pieds de vigne transgénique à l'INRA de Colmar.

 

La poursuite de cette opération destinée à faire accepter, par les viticulteurs et les citoyens français qui n'en veulent pas, les recherches sur la mise au point de plantes transgéniques cultivées dans les champs, n’avait aucun sens. Sans fleurs ni raisins qui n'auraient pu être laissés qu'en milieu confiné, cet essai ne pouvait en effet donner aucun résultat scientifique valable sur les risques de transmission de l'OGM au raisin et au vin, ni sur son efficacité dans la lutte contre le court noué après la floraison de la vigne.

 

La Confédération paysanne conteste le choix de l'INRA de consacrer une telle part de son budget en amélioration des plantes aux seules manipulations génétiques brevetées et de n'attribuer que quelques miettes aux programmes de recherche alternatifs respectant l'intégrité du vivant et sa libre disposition pour tous.

 

Pour ce faire, la recherche publique doit s’attacher à rester indépendante des pressions de l’argent au détriment de l’éthique, tout particulièrement actuellement. La recherche agronomique doit être centrée sur les besoins réels de l’agriculture paysanne : l'INRA doit redonner à l’agronomie la place qu’elle n’aurait jamais dû abandonner, hier à la chimie, aujourd'hui à la manipulation génétique.

 

C’est pourquoi la Confédération paysanne travaille avec l’INRA dans d’autres cadres, notamment un comité de liaison constructif qui se réunit plusieurs fois par an. Elle y fait valoir les besoins fondamentaux pour l’agriculture et l’alimentation, les paysans et la société, centrés sur une meilleure connaissance des processus biologiques et des savoir-faire paysans pour donner du sens à une recherche publique et citoyenne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans OGM
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Collectif Vigilance OGM 69
  • Le blog de Collectif Vigilance OGM 69
  • : AGIR POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT, POUR LA PRESERVATION DE LA BIODIVERSITE, POUR LA SECURITE ALIMENTAIRE.....
  • Contact

Recherche