Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 15:17

                                                                                                                                                                                               



           
La demande de renouvellement d’autorisation du maïs transgénique MON810 de Monsanto est en cours d’instruction à la Commission Européenne. L’EFSA a déjà donné un avis favorable et la décision finale devrait tomber mi-juillet. C’est actuellement le seul OGM autorisé pour la culture en Europe.

 

            L’enjeu est considérable, non seulement pour le MON810, mais aussi pour les autres dossiers d’autorisation « tous usages » en cours (et il y en a 59).

 

IL EST POSSIBLE D’ENRAYER LA MACHINE

 

            Le comité d’experts qui a examiné le dossier du MON810 dans le cadre du dépôt par la France de la clause de sauvegarde (moratoire) a montré que les tests de toxicologie ne permettaient pas de répondre à la question de savoir si le MON810 était toxique ou non (ce qui est, tout de même, une question de base). Ceci, car le protocole utilisé ne permet pas de répondre, sa puissance statistique étant trop faible.

 

            Or, c’est le même protocole, imposé par l’OCDE, qui est utilisé pour les tests de toxicologie de TOUS les OGM… Si nous arrivons à créer un mouvement suffisant pour, au sujet du MON810, obtenir un aveu de la Commission Européenne sur son incapacité à écarter l’éventualité de la toxicité de cet OGM et le rendre public, on peut espérer remettre en cause l’autorisation du MON810 et, grâce à cela, celles des 59 autres en cours.

 

            Ce n’est pas un rêve, si nous obtenons une forte mobilisation des ONG européennes.

 

            A la suite de l’intervention du GIET lors du colloque « Food and Democracy », à Lucerne, en avril dernier, il a été décidé de lancer une opération européenne sur ce thème. Cet appel est la suite de cette décision des ONG réunies lors de cet événement.

 

Pour cela :

 

- une lettre type (jointe dans nos pages : "continuons le combat" titre : "lettre à Stavros Dimas) "

peut être signée par les ONG et les organisations politiques. Il suffit de mettre le nom et les coordonnées de la structure, de dater, de signer et d’envoyer à

M. Stavros Dimas, DG Environnement

Commission Européenne

rue de la Loi, 200

B – 1049 Bruxelles

Belgique

 

- ou par courrier électronique à stavros.dimas@ec.europa.eu

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif Vigilance OGM 69 - dans OGM
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Collectif Vigilance OGM 69
  • Le blog de Collectif Vigilance OGM 69
  • : AGIR POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT, POUR LA PRESERVATION DE LA BIODIVERSITE, POUR LA SECURITE ALIMENTAIRE.....
  • Contact

Recherche